05 décembre 2002

Les fabricants de jouets pensent même aux parents indignes. Merci !

Vu à la télé, aujourd'hui : une publicité pour une peluche d'éléphant qui chante et raconte des histoires. Les différents plans de la séquence publicitaire montrent une petite fille, seule (les plans sont suffisamment larges pour le faire bien comprendre), qui chante avec cet éléphant. La séquence se finit sur l'apothéose ! La petite fille est au lit. On ne voit aucune main humaine la border. Son éléphant est à côté d'elle et raconte une histoire. Un texte incrusté en bas à gauche indique "raconte 4 longues histoires"... On croit rêver ! Voilà le nouvel argument publicitaire : ce jouet est tellement perfectionné que vous n'aurez plus besoin de vous occuper de votre gosse ! Remarquons comme le publicitaire insiste sur le fait que les histoires racontées sont longues... Il ne faudrait surtout pas que la petite fille entende la fin et appelle ses parents pour qu'ils lui parlent un peu. Oh non... Qu'elle leur foute la paix et qu'elle dorme, cette petite merdeuse.
Je suis hors de moi.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire